Historique et contact

Dès le début du dramatique conflit dans l’Est de l’Ukraine, qui a abouti à la proclamation unilatérale des républiques de Donetsk (RPD) et de Lougansk (RPL) dans les parties Est des régions de Donetsk et de Lougansk et à une guerre que à coûté la vie à des milliers de civils, y compris de nombreux enfants, plusieurs personnes suisses, françaises et russes habitant Genève, Vaud, Fribourg, Valais et en France voisine (Ain et Haute-Savoie) se sont mobilisées pour apporter de l’aide financière aux organismes s’occupant de l’aide sur place aux populations les plus fragiles.

Entre le début des hostilités (juin 2014) et la création de l’association (janvier 2016) environ 20 mille francs suisses ont été collectés et envoyés aux organisations sur place, y compris la contribution d’une commune genevoise. Les organisations et structures récipiendaires sur place sont en nombre limité et sont connues pour leur réputation d’intégrité et d’utilisation strictement civile des dons reçus. Un historique pour la periode de 2014-1015 sera publié en temps voulu.

Une association suisse a été créée début 2016 pour améliorer le cadre légal et l’efficacité d’entraide et d’échange d’informations. Elle a pris pour nom « Don Paisible ».

Les Statuts de l’association Don Paisible ont été adoptés par l’Assemblée constitutive du 11 janvier 2016 à Genève.

Une première action conjointe humanitaire en faveur des civils du Donbass a eu lieu a Genève le 23 janvier de la même année, solidairement avec l’association française « Vostok France ».

 

M. Gilles-Emmanuel Jacquet (Haute-Savoie) est le président de l’Association

Mme Betty Polato (Genève) est la secrétaire de l’Association.

M. Pierre-Gabriel Bieri (Vaud) est le trésorier de l’Association.

Mme Hélène Richard Favre (Genève) est la marraine de l’Association.

 

Votre don est le bienvenu au compte postal de l’Association

Association Don Paisible CPP 17-166498-0

1241 Puplinge
GE Suisse

Vos dons demeureront anonymes vis-à-vis du public, à moins que vous ne souhatiez le contraire.